COLLECTION BERNARD TAPIE | RARE COMMODE DITE "DE BUFFON" | VENTE MOBILIER & OBJETS D'ART | VENDREDI 9 DECEMBRE 2022


ATTRIBUÉE À MARTIN CARLIN (1730-1785)
Maître à Paris en 1766
RARE COMMODE À LA GRECQUE
DITE « COMMODE DE BUFFON »
Époque Louis XVI, vers 1766.
Marqueterie en bois de rose et amarante, marbre bleu turquin.
H. 98 cm L. 134 cm P. 64 cm
Avec une clé.

220 000 / 300 000 €

Cette importante commode provient du château de Montbard (Côte-d'Or) propriété de Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788), Intendant du Jardin du Roi le 26 juillet 1739. Buffon entreprend des travaux importants entre 1733 et 1742 dans son château et vit sur place de 1749 à 1788. Il deviendra le premier comte de Buffon en 1774. Il semblerait que cette commode soit arrivée au château entre 1766 et 1770. Elle restera dans la propriété de Montbard jusqu'à la mort de l'Intendant. Le père du naturaliste du roi, épouse à 50 ans une demoiselle Nadault de 28 ans sa cadette au grand dam de son fils. Lui-même se marie en 1752 à 45 ans à Marie Françoise de Saint-Belin Malain, jeune femme de 20 ans arrachée au Couvent des Ursulines, dirigé par Jeanne Leclerc de Buffon. Ce sera Henri Nadault de Buffon, arrière petit-neveu du naturaliste qui héritera de la propriété. En 1870, la ville de Montbard rachètera le château à l'abandon.

- Première cession: Du 5 au 10 mars 1890, à la mort de Henri Nadault de Buffon, le mobilier du château est dispersé. La commode sera vendue sous le N° 578 par la Galerie Georges Petit et acquise par le baron Seillière.
- Deuxième cession : Dispersion de l'importante Collection de feu Mr. le Baron Seillière au château de Mello, Galerie Georges Petit, le jeudi 9 mars 1911 (Expert M. Mannheim) sous le n° 87 du catalogue, p 38. Dim H. 97 cm L. 135 cm) Mention sur le catalogue : « Provient de la vente du château de Montbard et aurait appartenu à Buffon » La commode a trouvé preneur pour 91 000 F ( env. 370 000 € de 2022) acquise par « Esmond ». Une précision concernant le marbre se trouve dans le catalogue : « Tablette en marbre bleu turquin », c'est bien celui qui la couvre aujourd'hui.
- Enfin, ce meuble d'exception qui a fait partie de deux collections importantes, arrive chez Bernard Steinitz. Bernard Tapie l'achètera à l'antiquaire parmi ses premiers achats pour son hôtel à Paris.

La commode dit de « Buffon » ne porte pas d'estampille. Ce n'est pas le seul meuble d'exception sans marque ou estampille. Ce modèle à ressaut, à cinq tiroirs et deux portes est en marqueterie à fond quadrillé enserrant des quatrefeuilles sur les côtés et le ressaut de la façade. Les petits panneaux de chaque côté des poignées sont au modèle d'entrelacs avec quartefeuilles. Les entourages des panneaux, la ceinture base et la ceinture haute sont en bois de rose. Seule la ceinture basse et les pieds sont bordés d'un filet d'amarante.
Le décor de bronzes est somptueux :
- La ceinture, est encadrée d'une remarquable frise de postes.
- Sur les quatre montants, une chute à décor de piastres.
- Les sabots à acanthe, terminés par une patte de lion se prolongeant par une plaque en losange inversé en dorure lustré et centre amati.
- Le bronze de tablier est en masque d'indien avec acanthes.
- Les mains tirantes en drapé au naturel.
- Sur les côtés, à nouveau un tablier à décor de rinceaux ajourés.
- Chaque panneau, trois en façade et un sur chaque côté sont à encadrement d'une moulure.
Enfin, le dessus de marbre bleu turquin, à redent d'origine.

Bibliographie et Références :
Cette commode fait partie des quatre modèles » à la grecque » connus dont
la façade est divisée en trois panneaux surmontés d'une frise, les poignées en
draperie et le bronze du tablier à tête d'indien :
- Collection Luigi Anton Laura, vente Sotheby's et Poulain-le Fur, juin 2001,
pages 88 et 89, lot N° 52 : « Importante commode d'époque Transition attribuée
à Carlin vers 1765 ». H. 89 cm L. 147 cm. P. 58 cm, estimée 535 000 / 760 000 €.
- Celle figurant dans l'ouvrage de Pierre Kjellberg, « Le Mobilier Français
du XVIIIe
siècle », éditons de l'amateur, page 163 (Photographie couleur).
- Celle de la Collection de Madame Riahi, vente Ader, Picard, Tajan,
Hôtel George V, le 23 juin 1988, lot N° 21. H. 89 cm L. 143 cm P. 61 cm.
Enfin, ce meuble, dans un état superbe, a été le premier achat d'importance
pour constituer sa collection par Bernard Tapie.

EXPERT :
Patrick de BUTTET
Assisté de Brigitte BRETIN